Alliance pour le moyen d’existence vert - Paysages forestiers pour l'équité

DR Congo

Alliance pour le moyen d’existence vert - Paysages forestiers pour l'équité

UNE SOCIÉTÉ CIVILE FORTE POUR UN DÉVELOPPEMENT INCLUSIF ET DURABLE - Les paysages forestiers constituent la pierre angulaire des moyens de subsistance d’environ 1,2 milliard de personnes : près de 20% de la population mondiale. Une grande partie de ces personnes sont parmi les plus pauvres du monde. Ils sont souvent particulièrement désavantagés parce que leurs droits sur les terres et les ressources naturelles sont souvent mal définis et loin d’être assurés. Les paysages forestiers sont également étroitement liés au reste du monde : ils fournissent des services naturels tels que la résilience au climat, la biodiversité et la sécurité alimentaire et de l’eau. Malgré ces services extraordinaires, près d’un tiers des forêts du monde ont disparu et 20 % du couvert forestier mondial est gravement dégradé.

Déforestation
La culture non durable de cultures vivrières, animales et énergétiques est l’une des causes profondes de la déforestation, car l’expansion des plantations entraîne une nouvelle déforestation et une dégradation des terres. Incités par les politiques agricoles et commerciales, les acteurs internationaux tels que les multinationales et les investisseurs sont les principaux moteurs de la perte forestière. Néanmoins, les communautés locales et les petites entreprises locales peuvent également contribuer fortement à la perte et à la dégradation des forêts. Un autre facteur important de la déforestation et de la dégradation des terres est l’absence de volonté politique et privée de sauvegarder les fonctions essentielles que les forêts fournissent.
 

GLA_pic_paysan_rédy (2).jpg

Gouvernance inclusive et durable des paysages forestiers
La recherche scientifique et empirique montre que les communautés locales ont un rôle crucial à jouer dans la sauvegarde des paysages forestiers productifs. Toutefois, trois conditions doivent être remplies pour que les communautés puissent réellement jouer ce rôle : (1) la sécurité de la tenure foncière, ou l’accès à la terre, (2) l’inclusion dans la prise de décisions sur l’utilisation des terres par le gouvernement et le secteur privé local et international, et (3) les approches fondées sur la nature pour la gestion des paysages forestiers afin d’ajouter à leurs connaissances traditionnelles et éprouvées. Une fois en place, ces conditions permettent aux communautés locales de s’engager avec les parties prenantes des secteurs public et privé pour décider conjointement de l’utilisation des terres. Il s’agit d’une gouvernance inclusive et durable des paysages forestiers.


Renforcement des capacités de lobbying et de plaidoyer
Pour que les trois conditions soient remplies, la législation locale, nationale et internationale appropriée et les politiques des entreprises doivent être en place. La Green Livelihoods Alliance (Milieudefensie, UICN NL et Tropenbos International) cherche à renforcer les capacités et l’efficacité des organisations de la société civile du Sud (OSC) pour influencer ces politiques et pratiques afin de parvenir à une gouvernance inclusive et durable des paysages forestiers. Le cœur de la stratégie de l’Alliance est donc de se joindre aux OSC pour faire pression et promouvoir une gouvernance inclusive et durable des paysages forestiers et renforcer la capacité de nos OSC partenaires à renforcer techniquement, politiquement et économiquement les collectivités locales.

 

GLA_Pic_femme_rédy (2).JPG

Collaboration et confrontation
Dans la mesure du possible, grâce à la collaboration, l’Alliance pour les moyens de subsistance écologiques facilitera les dialogues multipartites avec un groupe plus large d’OSC, d’entreprises locales et internationales et de gouvernements afin d’améliorer les politiques et les pratiques. Au besoin, nous donnerons aux partenaires des OSS les moyens de faire pression sur les intervenants publics et privés pour qu’ils changent.
 

Carte_2 2 rédy.jpg

 

Durée

2016-2020

Objectif

Une gouvernance inclusive et durable des paysages forestiers