Investir dans la durée : les bénéficiaires du PIREDD-O formés en analyse et développement du marché pour un entrepreneuriat agricole productif

Investir dans la durée : les bénéficiaires du PIREDD-O formés en analyse et développement du marché pour un entrepreneuriat agricole productif

DR Congo - 10 aot, 2021

La stabilisation de la déforestation et l’amélioration des conditions de vie des communautés dépendantes des forêts sont au centre des préoccupations du Programme Intégré REDD+ Oriental (PIREDD-O).

Ce dernier est un programme du gouvernement congolais entièrement financé par le Fonds national REDD+ (FONAREDD) à travers l’appui de la CAFI (Central African Forest Initiative) avec la collaboration technique du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).
Exécuté dans la Tshopo par un consortium de six ONGs dont Tropenbos RD Congo est lead, ce programme comporte sept volets d’intervention notamment : l’aménagement du territoire, la gouvernance, la forêt, le foncier, la démographie, l’énergie et l’agriculture. Dans le cadre de ce dernier volet, les communautés locale sont été renforcées en capacités sur les pratiques de l’agriculture durable et appuyées avec les semences de base des cultures vivrières (riz, maïs, arachide, etc.) et pérennes (caféier, cacaoyer et palmier à huile) pour améliorer et stabiliser leurs revenus.

Pic entreprenariat_PG.jpg

De ce fait, il faut faire de l’agriculture un entrepreneuriat productif et durable répondant aux exigences du marché. C’est dans ce cadre que les représentants des bénéficiaires des cultures vivrières et pérennes ont été formés en analyse et développement du marché (ADM), lors de l’atelier organisé à cet effet à Kisangani au Guest House Les MAMBO du 03 au 04 août 2021. Ces participants viennent de 12 secteurs/chefferies ciblés dans le cadre du PIREDD-O, à raison de 3 représentants par entité soit 36 bénéficiaires plus un de Yalihila qui s’est ajouté.
Au lancement des activités, la coordonnatrice scientifique de Tropenbos RD Congo, Sagesse NZIAVAKE, a émis le vœu de voir les participants capitaliser ces enseignements dispensés en vue de trouver les débouchés sûrs pour leurs produits agroforestiers et transformer ainsi cette agroforesterie en un entreprenariat productif, gage de la lutte contre la pauvreté pour un développement endogène.
Durant 3 jours, Matthieu KIYANGA, expert en analyse et développement de marché, a assuré le renforcement des capacités des participants sur deux phases du processus ADM pour la réussite d’une entreprise. Il s’agit de l’analyse de la situation existante pour identifier les contraintes et les opportunités et présélectionner les produits ainsi que les enquêtes pour sélectionner les produits porteurs et collecter les informations qui permettront de les développer.

Atelier ADM_ séance pratique.jpg

Des exercices pratiques sur terrain et les travaux en groupe ont accompagné les séances théoriques pour initier les participants à la réalisation de l’ADM. A la clôture de cette session de formation, les participants se sont dits satisfaits de notions apprises et ont promis de les mettre en application et d’en faire large diffusion pour atteindre le plus des bénéficiaires possibles en vue de développer un entrepreneuriat productif et rentable dans leurs paysages respectifs.
La même formation sera dispensée également aux assistants de terrain du Partenaire Local d’Exécution qui s’occupent de l’accompagnement rapproché des bénéficiaires dans tous les terroirs pour faciliter la diffusion de ces connaissances auprès de tous les bénéficiaires du programme.